CHARGEMENT

Le faible taux d’intérêt hypothécaire stimule le marché du logement

Le faible taux d’intérêt hypothécaire stimule le marché du logement

par Philippe septembre 24, 2021
Le marché du logement et le taux d'intérêt hypothécaire

Le faible taux d’intérêt hypothécaire actuel donne une impulsion au marché du logement. L’accessibilité financière des maisons s’est améliorée et le nombre de ventes a augmenté.

Amélioration de l’accessibilité des logements occupés par leur propriétaire

La baisse récente du taux d’intérêt hypothécaire a considérablement amélioré l’accessibilité des maisons occupées par leur propriétaire. Au 1er juillet, vous deviez encore payer au moins 2,04% si vous fixiez le taux d’intérêt pour 20 ans. Le taux d’intérêt le plus bas pour les prêts hypothécaires fixes sur 20 ans est maintenant tombé à 1,55 %. Voir également le tableau ci-dessous.

Avec un montant d’hypothèque de 300 000 €, cela permet déjà de réduire la charge hypothécaire de 1500 € bruts au cours de la première année de l’hypothèque.

Comparateur de prêt personnel pour la Belgique

Plus d’hypothèques grâce à des taux d’intérêt hypothécaires plus bas

Un taux d’intérêt hypothécaire plus bas signifie également que vous pouvez obtenir un prêt plus important. Dans les normes hypothécaires, la partie de votre revenu qui est nécessaire pour payer l’hypothèque est testée.

Supposons que votre revenu soit de 50 000 euros. Avec le taux d’intérêt hypothécaire du 1er juillet, vous pourriez obtenir une hypothèque maximale de 280 300 euros. Avec le taux d’intérêt actuel, votre hypothèque maximale est de 299 740 euros.

En raison de la baisse du taux d’intérêt hypothécaire, 4 mois plus tard, vous pouvez emprunter 19 440 euros de plus pour votre nouvelle maison.

Comparateur de prêt personnel pour la Belgique

Le faible taux d’intérêt hypothécaire stimule le marché du logement

La baisse du taux d’intérêt hypothécaire peut également donner un coup de fouet au marché du logement. En raison de l’augmentation des prix des logements, l’accessibilité des logements occupés par leur propriétaire est mise à mal, en particulier pour les primo-accédants. Les prévisions tenaient donc déjà compte du fait qu’il y aurait moins de ventes de logements cette année.

L’amélioration de l’accessibilité financière pourrait entraîner une nouvelle augmentation du nombre de ventes de logements.

Partagez !