CHARGEMENT

Vos options lorsque le taux d’intérêt hypothécaire est trop élevé

Vos options lorsque le taux d’intérêt hypothécaire est trop élevé

par Philippe septembre 22, 2021
Comprendre les taux d'intérêt hypothécaires

Dans de nombreuses banques, il est possible d’abaisser le taux hypothécaire entre-temps. Quelle est la meilleure option pour vous si vous payez actuellement un taux d’intérêt plus élevé que le taux hypothécaire actuel ?

Réduction des taux d’intérêt pour les prêts hypothécaires existants

Les taux hypothécaires sont plus bas que jamais depuis un certain temps déjà. C’est une bonne nouvelle pour tous ceux qui veulent contracter un nouveau prêt hypothécaire. Mais saviez-vous que vous pouvez également profiter des faibles taux hypothécaires avec votre prêt existant ?

Si vous ne voulez pas attendre l’expiration de votre période d’intérêt fixe actuelle, il existe deux possibilités pour réduire votre taux d’intérêt entre-temps. Il s’agit de la cession d’intérêts et la médiation d’intérêts. Si vous modifiez le taux d’intérêt avant l’expiration de votre période d’intérêt fixe actuelle, vous payez toujours une pénalité.

Comparateur de prêt personnel pour la Belgique

Pourquoi payer une pénalité ?

Lorsque vous avez contracté votre prêt hypothécaire, vous avez convenu avec votre banque d’un taux d’intérêt pour une certaine période. Ainsi, si vous choisissez maintenant un taux d’intérêt inférieur pour la période d’intérêt fixe restante, votre prêteur perdra de l’intérêt. Il s’agit de la différence entre le taux d’intérêt convenu et votre nouveau taux d’intérêt, plus bas. Les intérêts de pénalité sont une compensation pour les revenus d’intérêts manqués par la banque. (Conseil : calculez vos intérêts de pénalité)

Différence entre la médiation d’intérêts et le rachat d’intérêts

Vous pouvez payer cette pénalité en une seule fois. C’est ce qu’on appelle la renonciation aux intérêts. Si vous utilisez la médiation des intérêts, la pénalité est répartie sur les versements de votre nouvelle période à taux fixe. Par conséquent, votre nouveau taux d’intérêt sera toujours plus élevé qu’en cas de rachat d’intérêts.

  • Si vous optez pour la médiation des intérêts, vous recevrez une nouvelle période d’intérêt fixe avec un nouveau pourcentage d’intérêt. Ce taux d’intérêt se compose de la majoration de pénalité, d’une majoration d’intérêt fixe et du taux d’intérêt de votre nouvelle période d’intérêt fixe ;
  • Si vous optez pour le rachat d’intérêts, vous bénéficierez également d’une nouvelle période d’intérêt fixe avec un nouveau taux d’intérêt. Contrairement à la médiation des intérêts, dans le cas d’un rachat d’intérêts, vous payez le montant de la pénalité en une seule fois. La restitution des intérêts est donc moins chère que la médiation des intérêts. Bien entendu, vous devez avoir les moyens financiers de payer cette pénalité en une seule fois. Par ailleurs, la pénalité en cas de rachat d’intérêts est déductible fiscalement.

Quels sont les avantages ?

Les avantages de la médiation des intérêts ou du rachat d’intérêts :

Comparateur de prêt personnel pour la Belgique
  • Vous bénéficiez immédiatement d’un taux d’intérêt plus faible ;
  • Vous payez généralement un montant mensuel moins élevé ;
  • Vous avez la certitude de connaître vos coûts mensuels pendant une plus longue période ;

Médiation d’intérêts ou rachat d’intérêts, qu’est-ce qui vous convient ?

C’est en fonction de votre situation financière personnelle que la médiation ou la cession d’intérêts est la meilleure option pour vous. A quoi devez-vous faire attention pour faire le bon choix ?

Voici un exemple de la médiation des intérêts pour illustrer cela :

  • Les frais de traitement pour la médiation des intérêts sont de 250 €, même si vous choisissez la médiation des intérêts pour plusieurs parties du prêt. Vous ne payez pas de frais de gestion pour le remboursement des intérêts ;
  • Les coûts totaux que vous payez pendant votre nouvelle période d’intérêt fixe sont toujours plus élevés pour la médiation des intérêts que pour la cession d’intérêts. Avec la médiation des intérêts, vous payez une majoration d’intérêt fixe de 0,20 % ;
  • Avec la médiation des intérêts, vous remboursez la pénalité sous forme de majoration du taux d’intérêt. Votre nouveau taux d’intérêt est donc plus élevé que lorsque vous optez pour le rachat d’intérêts.

La réduction du taux d’intérêt provisoire n’est pas toujours avantageuse

Naturellement, vous devez décider vous-même si la cession d’intérêts ou la médiation d’intérêts est intéressante pour vous en ce moment. Par exemple, il peut être intéressant d’attendre l’expiration de votre période d’intérêt fixe. Vous pouvez alors choisir gratuitement un nouveau taux d’intérêt.

Ou vous pouvez opter pour un refinancement. Dans ce cas, vous contractez un nouveau prêt hypothécaire auprès d’un autre prêteur. Cette solution est légèrement plus coûteuse au départ, mais les économies réalisées à long terme sont plus importantes. Vous choisissez à nouveau le meilleur taux du marché.

Avec une réduction intermédiaire du taux d’intérêt, vous spéculez sur une hausse future des taux d’intérêt. En revanche, si le taux d’intérêt hypothécaire continue à baisser sur le marché, il est plus difficile et plus coûteux de faire baisser à nouveau votre taux d’intérêt.

Partagez !