CHARGEMENT

Quelles sont les conditions d’octroi d’un prêt personnel ?

Quelles sont les conditions d’octroi d’un prêt personnel ?

par christophe décembre 02, 2020
Conditions générales prêt personnel

Termes

Emprunteur : La ou les personnes physiques, ensemble et séparément, à qui le prêteur accorde le prêt.

Prêteur : L’entreprise qui offre le prêt à l’emprunteur. Le nom de cette société est indiqué dans le contrat.

Prêt : Le prêt offert par le prêteur à l’emprunteur.

 Limite de crédit : Le montant maximal du prêt que l’emprunteur est autorisé à utiliser. L’emprunteur peut utiliser ce montant en tout ou en partie en une seule fois.

Taux annuel effectif global : Le coût total du prêt. Ces coûts sont exprimés en pourcentage par an. Elle est basée sur la limite de crédit.

Montant total à payer : Le montant total à payer par l’emprunteur. Ce montant comprend également les intérêts et autres coûts.

Un ou plusieurs emprunteurs ont l’autorisation de le faire

Le prêteur détermine comment l’emprunteur a accès au prêt. Si un plus grand nombre d’emprunteurs ont un prêt, alors ils l’ont :

  • ou ensemble ;
  • ou chacun ayant un accès distinct au prêt.

L’emprunteur peut également prendre d’autres décisions relatives au prêt. Chaque emprunteur peut transmettre au prêteur les questions relatives au prêt. Cela est possible pour vous, mais aussi pour l’autre emprunteur. Le prêteur peut transmettre les éléments liés au prêt à chaque emprunteur séparément. Le prêteur peut y ajouter d’autres règles.

Le prêteur et l’emprunteur peuvent déroger par écrit à l’autorisation pour permettre aux deux emprunteurs d’accéder au prêt. Cela s’applique également à l’autorisation d’informer le prêteur au nom du second emprunteur sur les questions relatives au prêt. Chaque emprunteur peut également mettre fin à l’autorisation d’utiliser le prêt individuellement. Une demande en ce sens doit être présentée au prêteur. Une fois que cette demande a été approuvée, les emprunteurs ne peuvent utiliser le prêt qu’ensemble.

 À cette fin, le créancier doit avoir l’autorisation

Le créancier peut résilier le contrat de crédit. Le préavis est de deux mois.

Vous êtes solidairement responsables

Si le prêt est accordé à plusieurs emprunteurs, chacun d’eux est solidairement responsable du prêt. Cela signifie que les deux emprunteurs sont responsables du remboursement du prêt. Cela s’applique également au(x) successeur(s) légal(aux) de l’emprunteur. Un successeur légal est la personne qui reprend vos droits et vos devoirs. Par exemple, dans le cas d’une faillite.

Comment payer vos montants mensuels

L’emprunteur paie un montant mensuel pour les intérêts et le remboursement. Cela se fait chaque mois à un jour fixe. Cela commence dès le premier mois suivant la signature de l’accord. Cela dure jusqu’à ce que le prêt ait été entièrement remboursé :

  • le contrat a-t-il été signé avant le 8 du mois ? Le paiement est effectué vers le 7e jour de chaque mois ;
  • le contrat est-il signé après le 7e jour, mais avant le 15e jour du mois ? Le paiement est effectué le 14e jour de chaque mois.
  • le contrat a-t-il été signé après le 14e jour, mais avant le 22e jour du mois ? Le paiement est effectué le 21e jour de chaque mois ;
  • le contrat a-t-il été signé après le 21 du mois ? Le paiement est effectué le 28e jour de chaque mois.

Vous pouvez toujours rembourser plus tôt

L’emprunteur peut toujours rembourser le prêt plus tôt. Cela peut se faire en une seule fois ou en plusieurs fois. Sans frais supplémentaires.

 L’emprunteur rembourse-t-il une partie plus tôt ?

Les mensualités doivent continuer à être payées. Le montant remboursé plus tôt par l’emprunteur est déduit de la dette. Vous remboursez plus tôt en transférant un montant sur le numéro de compte fourni par le prêteur. Toutefois, le numéro du contrat doit être indiqué.

Le prêt a-t-il été remboursé avant la date de fin convenue ?

L’emprunteur n’a alors pas à payer les intérêts et autres frais pour les autres mois. Le prêteur peut établir des règles sur la manière dont l’emprunteur peut rembourser le prêt plus tôt.

Les retards de paiement, et puis quoi ?

L’emprunteur a-t-il deux mois de retard dans le paiement de la ou des mensualités ? Le prêteur envoie un avis de défaut. Ce faisant, nous disons à l’emprunteur par lettre qu’il ne respecte pas les accords conclus. Cette mise en demeure indique jusqu’à quel moment les versements en souffrance peuvent encore être payés. L’emprunteur ne paie-t-il pas le montant dû à temps ? Des intérêts de retard seront facturés sur ce montant. Ces intérêts sont calculés si l’emprunteur ne respecte pas les accords de paiement. Les intérêts de retard sont calculés en plus du taux d’intérêt normal et sont tout aussi élevés.

Règlement

En signant le contrat, le prêteur et l’emprunteur conviennent de ce qui suit. Le prêteur peut compenser les créances avec les créances de l’emprunteur avec les créances de l’emprunteur contre le prêteur. L’emprunteur reçoit-il un remboursement de la part du prêteur ? Et le prêteur reçoit-il un remboursement de l’emprunteur ? Ensuite, les deux montants sont déduits l’un de l’autre.

Voici comment est déterminé le taux annuel effectif global

Le contrat précise le pourcentage du coût, la durée et le montant total du prêt. Le prêteur fonde ces chiffres sur les hypothèses suivantes :

  • le contrat dure aussi longtemps que convenu ;
  • l’emprunteur respecte exactement toutes les obligations contenues dans le contrat ; – aucun remboursement supplémentaire n’est effectué pendant le prêt – la période mensuelle reste la même.

Comment annuler le contrat de crédit

L’emprunteur peut résilier le contrat. C’est ce qu’on appelle le droit de résiliation. Cela doit être fait dans un délai de quatorze jours calendrier. Ces quatorze jours commencent le jour où le prêt est disponible selon le prêteur.

Souhaitez-vous utiliser ce droit de rétractation ?

Si tel est le cas, veuillez en informer le prêteur par écrit dans les quatorze jours suivant cette date. Cela peut se faire par lettre ou par courrier électronique. Sans frais ni pénalités.

L’emprunteur résilie-t-il le contrat ?

L’emprunteur doit immédiatement rembourser au prêteur le montant déjà prélevé et les intérêts correspondants. L’emprunteur dispose d’un délai maximum de trente jours pour le faire après la résiliation. Tant que ce montant n’a pas été remboursé, le prêteur facturera les intérêts convenus.

Le prêteur peut alors également engager une action en justice. Par exemple, engager une action en justice auprès du tribunal d’arrondissement. Il n’est pas tenu de le dire à l’avance à l’emprunteur.

L’emprunteur ne fait-il pas usage du droit de dissolution ?

Dans ce cas, il doit respecter l’accord. Il doit également respecter tous les droits et obligations qui y sont liés.

Dans ces cas, le prêteur peut récupérer le prêt

Le créancier peut exiger le remboursement immédiat du montant du crédit sans mise en demeure ou tout autre acte officiel :

  • si l’emprunteur a au moins deux mois de retard dans le paiement d’une mensualité échue. L’emprunteur a reçu une mise en demeure à cet effet. Néanmoins, il ne remplit toujours pas ses obligations ;
  • si l’emprunteur ne vit plus aux Pays-Bas. Ou s’il est très probable que l’emprunteur ne vivra plus aux Pays-Bas dans les mois à venir ;
  • si l’emprunteur est décédé et que le prêteur a de bonnes raisons de croire que les obligations du contrat ne seront pas respectées ;
  • si l’emprunteur a été déclaré en faillite ; ou s’il relève du régime de rééchelonnement de la dette des personnes physiques ;
  • s’il apparaît que le contrat a été conclu après que l’emprunteur a délibérément donné de fausses informations au prêteur. Si le prêteur disposait des informations correctes, il n’aurait pas conclu le contrat dans les mêmes conditions.

Démontrez qui vous êtes

Le prêteur doit être en mesure de reconnaître (identifier) l’emprunteur. Ceci est conforme aux lois et règlements actuels. Le prêteur peut déterminer comment cette identification est effectuée.

Dans ces cas, en cas de décès, le prêt devient caduc

Si l’emprunteur décède, le prêt arrive à échéance et le montant restant dû est annulé :

  • cela s’applique à l’emprunteur et est également indiqué dans le contrat
  • l’emprunteur décède avant son soixante-dixième anniversaire
  • l’emprunteur décède pendant la durée du contrat.

Le prêteur ne renonce au montant restant dû qu’une seule fois par contrat. Cela se fait jusqu’à un maximum de cinquante mille euros par prêt. Le contrat a-t-il été annulé par l’emprunteur ou le prêteur ? Le droit à la remise de ce prêt expire.

Voici comment nous nous informons mutuellement

Y a-t-il eu des changements importants dans les informations fournies par le prêteur ? Et ce changement affecte-t-il l’emprunteur, par exemple une modification des taux d’intérêt ? Ensuite, le prêteur en informera l’emprunteur. Le prêteur détermine la manière et la fréquence de cette situation. L’emprunteur découvre-t-il une erreur de la part du prêteur ? Si tel est le cas, l’emprunteur doit en informer le prêteur immédiatement. L’emprunteur doit également coopérer pour rectifier l’erreur.

L’administration comme preuve

Y a-t-il une différence d’opinion sur le contrat ? Si tel est le cas, les registres tenus par le créancier ou devant lui serviront de preuve. Cette preuve sera caduque si l’emprunteur apporte la preuve du contraire.

Enregistrement du crédit à la Banque nationale de Belgique

Le prêteur est affilié à la Banque nationale de Belgique. La BNB oblige le prêteur à enregistrer les données relatives au prêt. Les arriérés de paiement et autres écarts sont également enregistrés à la BNB. Cela peut avoir des conséquences, entre autres, sur les nouvelles demandes de prêt.

Les règles administratives

Le créancier peut fixer des règles administratives. L’emprunteur est responsable des formulaires et autres documents qui lui sont remis par le créancier.

Délocalisation ? Transmettre immédiatement

L’emprunteur doit informer le prêteur d’un changement d’adresse dans les plus brefs délais. De préférence avant que le déménagement ne soit terminé.

Cela se produit dans le cas d’une fusion

Le prêteur fusionne-t-il avec une autre institution ? Ou bien transfère-t-il (une partie de) ses activités et/ou droits à une autre institution ? Les droits du contrat peuvent alors également être transférés à cette institution. L’emprunteur donne son consentement préalable. Dans ce cas, l’emprunteur peut rembourser le crédit sans pénalité.

Vivre hors de la Belgique

Un emprunteur ne vit pas dans une commune Belge ? Le bureau du prêteur doit être choisi comme lieu de résidence. Toutes les lettres (officielles) destinées à l’emprunteur peuvent être livrées à cette adresse par le prêteur. Les papiers d’huissier peuvent également être officiellement remis ici.

Modification des conditions générales

Le prêteur peut modifier les présentes conditions générales. Le créancier décide de la manière et de la fréquence de cette situation.

Droit applicable

La relation entre le prêteur et l’emprunteur est régie par le droit Belge.

Partagez !