CHARGEMENT

Profitez des faibles taux d’intérêt !

Profitez des faibles taux d’intérêt !

par christophe février 23, 2020

Emprunter de l’argent coûte de l’argent est un slogan que l’on entend sans cesse de nos jours lorsque l’on veut contracter un prêt ou un crédit auprès d’un établissement financier. Aujourd’hui, cependant, il est également possible pour une banque d’emprunter elle-même de l’argent à la Banque centrale européenne (BCE) à un taux d’intérêt de 1 % seulement. D’autre part, en tant qu’emprunteur privé, et même en tant qu’emprunteur commercial, des taux d’intérêt considérablement plus élevés s’appliquent lorsqu’on emprunte de l’argent.

Profiter des conditions d’emprunt les plus favorables

En raison des différences considérables entre les taux d’intérêt et de nombreuses autres conditions, lorsqu’on contracte un prêt ou un crédit, on ne voit parfois plus le bois pour les arbres dans le monde financier. Il existe non seulement de grandes différences entre les formes de prêt, mais aussi entre les différents fournisseurs de prêts.

Parfois, vous n’avez pas assez, voire pas du tout, de vos propres économies pour financer un certain projet ou un rêve qui vous tient à cœur depuis longtemps. Peu importe que vous vouliez acheter une nouvelle voiture qui roule de manière beaucoup plus économique que le vieux baril que vous possédez depuis des années, ou que vous vouliez isoler votre maison pour vous aider à réduire vos coûts énergétiques à l’avenir.

Réduire les coûts d’emprunt

Dès que vous avez un ou plusieurs prêts en cours, ou que vous prévoyez d’en avoir bientôt besoin, il est bon de comparer les conditions existantes avec celles de différents prêts, crédits et fournisseurs. Si votre contrat de prêt existant ne peut pas rivaliser avec les conditions de prêt favorables, un rééchelonnement ou une restructuration de la dette peut souvent réduire considérablement vos frais mensuels liés à votre prêt. Mais même si vous voulez contracter un nouveau prêt, il est sage de profiter des faibles taux d’intérêt actuels.

Lignes directrices de l’Union européenne pour les prêts à la consommation

Lorsque vous envisagez de contracter un prêt, ou que vous contractez un prêt existant, il est toujours conseillé de faire une comparaison avec les conditions actuelles en matière d’emprunt d’argent. En 2011, l’Union européenne a élaboré des lignes directrices qui facilitent encore plus ces comparaisons. Ces directives concernent tous les prêts aux consommateurs, et en particulier aux consommateurs :

  • prêts personnels,
  • les prêts hypothécaires ;
  • soldes rouges des comptes courants,
  • achat à tempérament,
  • contrats de crédit-bail.

Si vous contractez un prêt à la consommation, vous y avez droit :

  • la livraison d’une fiche d’information européenne standard, par le prêteur ou par l’intermédiaire de crédit, avant que vous ne demandiez un prêt ou un crédit. Cette fiche d’information contient des informations détaillées sur les coûts et toutes les autres conditions auxquelles vous serez confronté lorsque vous contractez un prêt. Les informations fournies vous permettent également de comparer les offres dans toute l’Europe sur la base de paramètres définis de manière similaire,
  • une vérification minutieuse obligatoire de votre solvabilité par le prêteur d’un prêt ou d’un crédit. Cette vérification doit être effectuée avant de procéder à la souscription d’un prêt ou d’un crédit. En cas de doute sur votre capacité de remboursement, après un tel contrôle, vous devez être averti à l’avance par le prêteur,
  • Responsabilité rétroactive du prêteur s’il ne vérifie pas votre solvabilité, ou s’il ne vous prévient pas,
  • une protection contre les prêts de moindre qualité, et un crédit permettant d’éviter d’emprunter plus d’argent qu’il n’est responsable, donne aux consommateurs la possibilité de résilier un contrat de prêt dans les 14 jours suivant sa conclusion. Les seules exceptions à cette règle sont les contrats de location et les prêts hypothécaires.

Prêts et crédits existants

Afin de réduire les coûts d’emprunt inutiles et d’accroître encore la concurrence par rapport aux prêts à la consommation existants, un prêt ou un crédit à la consommation peut toujours être remboursé en tout ou en partie de manière anticipée. Les directives européennes permettent également de souscrire de tels prêts et crédits. L’emprunteur ne doit alors couvrir que le montant restant dû. Toutefois, aucun coût de remboursement anticipé ne sera calculé.

Les exceptions à cette règle sont les suivantes

  • Les prêts et les crédits à taux d’intérêt fixe peuvent parfois donner lieu à une compensation financière en cas de remboursement anticipé dans le délai imparti. Toutefois, cette compensation financière ne peut pas dépasser 1 % du montant remboursé par anticipation,
  • Dans le cas des hypothèques, un délai de préavis de six mois au maximum, assorti d’une pénalité de 0,5 % au maximum, peut être stipulé en cas de remboursement anticipé sans respecter le délai de préavis prévu à l’avance.
Partagez !