CHARGEMENT

Rachat d’un crédit hypothécaire : pour ou contre ?

Rachat d’un crédit hypothécaire : pour ou contre ?

par christophe février 03, 2020
Rachat d'un crédit hypothécaire

En raison des faibles taux d’intérêt, de plus en plus de gens veulent revoir leurs prêts. Toutefois, avant de réviser votre (vos) prêt(s), vous devez évaluer s’il est intéressant dans cette situation spécifique de contracter un nouveau prêt, avec de nouvelles conditions également. En outre, vous devez déterminer si vous devez contracter le deuxième prêt auprès du prêteur actuel ou d’un autre prêteur.

Pourquoi souscrire un deuxième prêt ?

En contractant un deuxième prêt, vous pouvez parfois emprunter de l’argent à un taux d’intérêt plus faible.

Avec ce deuxième prêt, vous pouvez ensuite rembourser votre (vos) ancien(s) prêt(s) et éventuellement payer moins de frais d’intérêt.

Les coûts d’emprunt peuvent parfois être plus avantageux en contractant le deuxième prêt auprès d’une autre institution financière. Mais votre prêteur actuel peut également vous proposer des conditions plus favorables lors de l’examen d’un prêt. Dans la plupart des cas, cependant, un examen interne de votre prêt coûtera moins cher que si vous recherchiez un prêt externe plus favorable. Votre prêteur actuel est bien sûr également au courant de ce fait et ne vous accordera donc pas spontanément un prêt au taux le plus bas pour vous tenir à l’écart d’un concurrent. Vous devez donc vous asseoir à la table des négociations afin d’obtenir le prêt le plus favorable avec lequel vous pouvez revoir votre ancien prêt.

Comparateur de prêt personnel pour la Belgique

Paiement des frais de réinvestissement

Lorsque vous choisissez de revoir votre prêt avec votre prêteur actuel, vous devrez prendre en compte le paiement des frais de dossier et d’une commission dite de réinvestissement. Cette commission de réinvestissement est fixée par la loi à 3 mois d’intérêt sur le montant restant dû. Dans la pratique, cependant, la plupart des banques facturent des frais de réinvestissement, même si la loi ne l’exige pas. Les banques considèrent généralement la commission de réinvestissement comme un type de compensation parce que vous ne respectez pas les conditions initiales de votre contrat de prêt.

Comparer, c’est économiser de l’argent

Ce n’est qu’une fois que vous avez une idée claire de tous les aspects, que vous savez si l’examen d’un prêt est intéressant dans votre situation personnelle. En particulier, il est sage de ne pas se contenter d’examiner le coût total, mais de veiller à ce que la comparaison soit correcte.

Après tout, il devient assez difficile de comparer les coûts d’un prêt à taux d’intérêt fixe avec une formule variable. En effet, le remboursement par mois peut augmenter dans la période à venir. Après tout, vous avez affaire à un taux d’intérêt très bas, ce qui signifie qu’il y a de bonnes chances qu’il augmente plutôt que de baisser encore. Surtout si l’on considère que les marges bénéficiaires des prêts à taux d’intérêt variable, qui sont utilisés par les banques, sont plus élevées que par le passé. En d’autres termes : si vous révisez actuellement un prêt en utilisant une formule variable, vous paierez probablement plus de frais d’emprunt à long terme.

Comparateur de prêt personnel pour la Belgique
Partagez !