CHARGEMENT

Annulation de dettes en Belgique

Annulation de dettes en Belgique

par christophe janvier 30, 2020
Annulation d'une dette en Belgique

On peut parler d’annulation de la dette lorsqu’un accord entre le prêteur et l’emprunteur indique qu’une dette sera partiellement ou totalement annulée. Par conséquent, l’annulation de la dette peut être considérée comme la mesure de redressement la plus radicale pour les personnes en difficulté financière. Malheureusement, l’effet souhaité de l’annulation de la dette n’est souvent pas atteint, ce qui rend la mesure très controversée. L’annulation de la dette ne se produit que sporadiquement car la cause du problème de la dette ne peut être traitée de manière adéquate.

Le remboursement est une obligation primaire dans l’octroi de crédit

Dans notre pays, mais aussi dans d’autres parties du monde, la loi est basée sur le remboursement des dettes, comme convenu dans un accord de prêt, au prêteur. En d’autres termes, l’emprunt d’argent va toujours de pair avec une obligation primaire de rembourser l’emprunteur.

L’annulation annule la demande

En dehors du remboursement, comme indiqué dans le contrat de prêt, les dettes peuvent être éteintes par, d’un commun accord, l’abandon des dettes. En règle générale, une telle option sera également incluse dans un contrat. Cela signifie que la dette qui est annulée, en partie ou en totalité, ne doit plus être remboursée. En concluant un tel accord, la dette existante sera donc éteinte.

Comparateur de prêt personnel pour la Belgique

La cause de l’annulation de la dette peut généralement être trouvée dans :

  • Emprunter des sommes d’argent excessives,
  • emprunter de l’argent de manière irresponsable,
  • les prêts et crédits qui n’étaient pas suffisamment couverts par les revenus,
  • problèmes financiers structurels.

La cause du surendettement ne sera donc pas traitée par l’annulation des prêts. Au contraire, l’annulation des dettes est plus susceptible de récompenser la simple gestion des finances. Un prêt peut être considéré comme irresponsable au moment où l’argent emprunté dépasse considérablement la capacité financière de l’emprunteur.

Pourquoi l’annulation de la dette ?

Les créanciers ne sont pas désireux de renoncer à leurs droits légitimes. Même en cas de crise financière de la part d’un emprunteur, ils disposent généralement de plusieurs options pour garantir la créance existante contre le débiteur. La méthode la plus souvent utilisée est la saisie des biens meubles ou immeubles appartenant au débiteur. Toutefois, il s’agit d’un moyen que les créanciers ne peuvent utiliser que sous certaines conditions. Dans une telle situation, une vente publique des biens du débiteur peut avoir lieu dans le cas le plus défavorable.

Comparateur de prêt personnel pour la Belgique

Comment alléger les dettes ?

Toutefois, lorsque la situation financière du débiteur se révèle si désespérée qu’il est prévu que le produit des actifs du débiteur puisse être utilisé pour payer les dettes, alors la dette peut être transférée au débiteur :

  • un report du paiement des dettes,
  • annulation partielle des dettes,
  • annulation totale des dettes.

Cependant, ce sont des moyens très radicaux d’alléger les dettes. Soit dit en passant, pour prendre des mesures de ce type, il est toujours nécessaire que les deux parties se mettent d’accord sur une proposition de réduction de la dette. Si le créancier déclare unilatéralement qu’il renonce à la créance, cela n’annule pas l’obligation de paiement.

Renonciation conditionnelle ou inconditionnelle à payables

D’un point de vue juridique, on peut faire une distinction entre

  • une annulation inconditionnelle des dettes : elle n’est pas liée à certaines conditions,
  • un abandon de créance conditionnel : il est généralement accompagné d’une ou plusieurs conditions de la part du débiteur.

Dérogation plus large

Ce ne sont pas seulement les particuliers qui peuvent bénéficier d’une remise, mais aussi les dettes d’un pays peuvent être annulées comme solution provisoire pour éviter la faillite. Les pays très endettés, en particulier les pays en développement, ne peuvent plus rembourser leurs dettes :

  • soldes auprès de la banque centrale,
  • le revenu des impôts,
  • les recettes d’exportation actuelles.

Les effets de la remise sur les créanciers

Du point de vue du débiteur, l’annulation de la dette est la forme la plus favorable de restructuration de la dette car elle annule la dette. D’autre part, les conséquences graves pour les créanciers ne sont généralement pas suffisamment mises en évidence. Après tout, un créancier qui renonce à une créance annule la propriété (privée) de cette manière. En effet, la renonciation va de pair avec des réductions de valeur sur les actifs de l’entreprise. Dès que les coûts diminueront, cela aura un impact sur le profit ou la perte. Lorsqu’un créancier subit une perte, cela peut même entraîner une réduction des capitaux propres. La solvabilité de l’entreprise s’en trouvera diminuée.

Partagez !